Témoignages

 

Amelie, Janv 2016 :              Nouveau

 

 

Personnellement je reviens de loin, la premiere fois que j'ai vu Laetitia j'étais fraichement sevrée de l'alcool, sous anxiolytiques et antidépresseurs a hautes doses quotidiennes et forcement le corps meurtri, pétrifié dans ses peurs et se mauvaises habitudes.

Les trois premiers mois, Laetitia m'a remise en place energetiquement..."

(suite...)

 

 

 

Francoise, Dec 2015 :           Nouveau

 

 

La pratique quotidienne effectuée le matin, a l'heure ou beaucoup dorment encore, est pour moi un moment special.

Un moment a moi, un moment d'intériorité et d'écoute de mon corps, de mes ressentis et de mes emotions..."

(suite...)

 

 

 

 

Carole C :

 

" Après des années passées à consulter différents types de thérapeutes, je ressentais une espèce de vide face au manque de globalité dans l'écoute de ma demande. Il me semblait assez clair (suite...)

 

 

Marie A :

 

Quand je me suis adressée à Laetitia en 2008, j'avais des problèmes de sang et d'anémie, de grosse fatigue et de dépression.

Je me sentais vraiment mal. En une séance je me suis déjà sentie beaucoup mieux et par la suite, grâce à (suite...)

 

 

Séverine S


J'ai découvert la médecine chinoise il y a de cela bientôt 10 ans. 
J'ai fréquenté plusieurs thérapeutes jusqu'au jour où je suis allée consulter Laetitia pour une histoire de mémorisation et de fatigue.
Son approche du soin m'a intriguée car elle me parlait (suite...)
 

 

Xandre P

 

Je me souviens être allé chez mon médecin généraliste, alors que je commençais à enseigner tout en finissant ma thèse, pour qu'elle me prescrive un traitement "énergétisant", alors qu'elle voulait même m'arrêter, constatant chez moi un certain état de surmenage. Quelle blague ! Elle m'a refilé de la vitamine C qui n'a rien changé, et je pense que je n'ai tenu que grâce à ma pratique martiale qui me permettait de me libérer de certaines tensions. Quelques mois plus tard, je rencontrais Laetitia pour une première séance (suite...

 

 

Yves G.

 

J’ai commencé à consulter Laetitia en septembre (2012) pour mes problèmes d’insomnie. Ils ne sont pas encore complètement réglés, mais je constate un net progrès. Je le ressens d’abord sur mon émotivité, la façon dont je reçois les inévitables contrariétés de la vie (et aussi ses bonnes choses). Je ressassais, ruminais, fulminais, parlais avec moi-même… C’est cela que je maîtrise beaucoup mieux maintenant (...)



Terre

 

Notre corps est la preuve de notre incarnation sur Terre et par conséquent, ce que nous avons de plus Yin en nous (par opposition avec l'esprit qui est ce que nous avons de plus Yang en nous), de plus matérialisé.

C'est dans notre corps, et plus exactement dans nos reins (encore appelés "Porte de la Vie") que repose notre "jing", notre énergie innée, vitale, notre capital de base.

Il est de coutume, dans cette Tradition, de prendre soin de notre corps, de le conserver du mieux possible en bonne santé, de limiter les maladies.

 

En effet, un corps malade et douloureux entraîne forcément, au bout d'un moment, des tensions mentales qui amènent un débordement d'émotions qui finissent par elles-mêmes bloquer certaines fonctions du corps.


 

2 types de travail sur le corps :


- Sur le physique par des mouvements et exercices visant à le renforcer, à augmenter la circulation de tous les fluides et énergies et à l'organiser de façon à créer une unité. Connaissant mieux son corps, on peut mieux l'utiliser et le coordonner en toutes circonstances,


- Sur le subtil par des éducatifs visant à développer notre sensibilité, nos perceptions. En sentant mieux les choses, on peut plus facilement prévenir les problèmes plutôt que les guérir ce qu'on ne voyait pas venir avant.


En se penchant sur le travail du corps, on se penche inévitablement sur la détente à la fois de l'esprit et du corps physique lui-même. La détente instaure la capacité d'adaptabilité chère à la Tradition.


Ceci permet en toutes circonstances de faire face :


- Aux aléas de la vie et des facteurs environnementaux qui agressent notre santé,

- Aux aléas psychologiques et émotionnels qui perturberaient notre apaisement mental.

 

Ceci génère par exemple :


- Un corps plus fort, plus enraciné, plus résistant :

Concrètement : on peut porter des sacs plus lours sans en ressentir la difficulté, on a tendance à moins tomber ou trébucher, le corps se défend mieux contre les maladies,


- Un mental plus apaisé et des émotions moins chaotiques :

Concrètement : on peut se confronter à la marée humaine des heures de pointe sans se sentir oppressé, accepter un travail qui nous plaît peu plus facilement en attendant mieux